04/01/2009

Bibliothèques assiégées

Dans les années 90, l'extrême droite est arrivée au pouvoir dans quatre villes françaises : Toulon, Marignane, Orange et Vitrolles.

Les nouveaux élus se sont aussitôt intéressés à la culture, bousillant sans hésiter des événements et des associations, en retirant les subventions (que l'on a redistribuée à des clubs de chasse et pêche ou d'amis des chats), en licenciant les organisateurs, en s'immisçant dans l'organisation : Fête du Livre de Toulon (On n'allait tout de même pas inviter Marek Halter à s'exprimer!"), Festival de Danse de Châteauvallon (trop élitiste), Chorégies ("Une cantatrice noire, vous n'y pensez pas!"), poussant les associations à s'exiler vers des localités respectant davantage la liberté d'expression.

Les bibliothèques n'ont pas été épargnées, au contraire. Les élus c'extrême-droite se sont très vite montrés déterminer à utiliser les bibliothèques pour diffuser leur propre message politique et culturel.

Diverses initiatives ont rapidement fait monter la pression : inspection des catalogues sous l'angle du contenu (politique et social), supervision par la mairie du choix des titres acquis par la bibliothèque, révision des listes soumises par le service des acquisitions, suspension ou résiliation des abonnements à de grands journaux « de gauche » tels Libération, Le Nouvel Observateur ou La Marseillaise, remplacés par des publications d’extrême droite (Présent, Rivarol, National Hebdo), instauration de comités de sélection.

Ces derniers étaient chargés d'une part d'enrichir les collections de la bibliothèque avec de nombreux ouvrages publiés à compte d’auteur par des sympathisants du FN, sans souci de qualité littéraire, et d'autre part d'éliminer des listes d'acquisition des titres en se basant sur des motifs divers : multiculturalisme (pour un recueil de contes et légendes du monde entier, ) ; atteinte aux "bonnes mœurs" (pour un roman où il était question d’homosexualité) ; ouvrages signés d’auteurs connus pour leurs positions critiques à l’égard du FN (l’historien Jean Lacouture); spécialisation (pour le titre "Le Métier du bibliothécaire")

On assiste à une dérive multiple : les collections qui ne répondraient qu'à la fonction de distraction; le postulat d'un "rééquilibrage" systématique de thèmes et d'auteurs jugés de gauche (ce qui, dans ces municipalités d'extrême droite, peut avoir une acception plutôt étendue) par des thèmes et des auteurs de droite; un principe d'ethnocentrisme.

Mentionnons encore les restrictions dont ont fait l'objet les enfants : interdiction d'accès à la bibliothèque aux mineurs non accompagnés, attention particulière portée aux collections existantes dans le but de supprimer des titres ne priviliégiant pas la "préférence nationale" (sont visés entre autres les livres de contes africains, les ouvrages de sensibilisation contre le racisme)

Les bibliothécaires ont été mis au pas à renfort de menaces, d'insultes, d'intimidations, de harcèlement, tout l'arsenal traditionnel de l'extrême-droite. Une directrice de bibliothèque a même été licenciée.

Les subsides aux bibliothèques ont été considérablement réduits (40 à 70%).

Devant de tels coups de boutoirs à la liberté d'expression et de pensée, l'Etat et les groupements démocratiques se sont trouvés bien impuissants. Finalement, ce sont les électeurs qui y ont mis un terme, en votant pour d'autres formations politiques. Mais cette gestion désastreuse du patrimoine culturel a laissé des traces et les bibliothèques ont difficilement remonté la pente.

Pour un dossier sur la question : Aux armes citoyens, Les bibliothèques publiques françaises face à l’extrême droite

Et la culture n'a pas fini d'en voir ! A Cuers (encore une localité du Var), le maire (même pas FN!) interdit un spectacle de rue, censure une artiste, attaque une association culturelle, menace de mettre les scellés sur les portes d'une bibliothèque. Nous sommes en 2008... (l'affaire de l'Orphéon)

farhenheit1

Ecrire, c'est lever toutes les censures

Jean Genet

19:49 Écrit par Bibliophage dans Lecture dirigée | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : france, fn, bibliotheque, toulon, genet |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.