03/02/2009

Figures de style

La syntaxe la plus belle ne fera pas de vous un écrivain. C'est quand, maîtrisant parfaitement ses règles, vous rompez avec elles pour exprimer quelque chose, non tant d'une manière nouvelle que d'une manière qui vous correspond à vous, c'est à ce moment-là que, sortant de la banalité, vous devenez écrivain. Enfin, c'est ce qu'ils disent... Ils, c'est-à-dire vos professeurs de littérature, mais aussi  tous ces auteurs de manuels qui entendent vous apprendre l'art d'écrire.

Saisi par une inspiration soudaine, vous couchez des phrases sur le papier, vous pensez innover... Mais la figure de style que vous venez d'inventer est probablement déjà recensée, cataloguée, répertoriée et a sa place au dictionnaire.

Comment pouvez-vous imaginer, vous qui écrivez, que vous commettez hypallages, apocopes, épenthèses et métathèses, anacoluthes et synecdoques... Et vous ne le faites même pas exprès.

Cela vaut-il la peine de connaître ces procédés pour pouvoir écrire? Peut-être pas. Mais je remarque que les ouvrages proposant des exercices pour les ateliers d'écriture en font abondamment usage.

Alors pourquoi ne pas explorer ces notions ?

Melo Marcio - l'ordre intérieur

 

15:29 Écrit par Bibliophage dans Styles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : peinture, citations, figures de style, melo |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.