17/09/2009

Mort au pilon !

"Derrière chaque livre se trouve un nom, une personne. En ce cas, détruire un livre équivaut à la destruction d'une vie humaine."  Marek Halter

Dans le film, "Une trop bruyante solitude", de Vera Caisova, on voit Hanta (Philippe Noiret), un ouvrier, consacré ses heures et ses années à nourrir une presse de toutes les oeuvres imprimées interdites par la censure. Se prenant d'affection pour certains livres, ils les "sauvent" en les entassant dans son petit appartement.

Le spectateur ne peut qu'être profoncément marqué par les images de la presse détruisant les livres que lui sacrifie un Hanta plein de regrets, aussi prisonnier du hangar que la monstrueuse machine et les livres qu'on lui apporte par tonnes.ambre solitude

Le livre de Bohrumil Hrabal a également inspiré à Ambre (dessin), Lionel Tran (scénario) et Valérie Berge (photographie) un roman graphique angoissant, plus sombre encore que le film.

Comment ne pas être fascinée, en effet, par cette destruction délibérée de la culture, de l'invention, de la mémoire, tout ce qui est cher au coeur des hommes, dit-on?

Pour Pierre Jourde, la destruction des livres, le fait de les passer au pilon, est un cauchemar orchestré en un sens par les éditeurs eux-mêmes qui se livrent à une surproduction effrénée pour ensuite déverser les oeuvres entre les mâchoires d'une broyeuse impitoyable.

Pour les membres de maelstrÖm reEvolution®, un collectif d'éditeurs et d'auteurs, c'est un scandale, une barbarie contre lequel il faut s'élever, lutter, manifester. Il faut libérer les livres destinés au pilon.

La semaine prochaine, ils organisent donc une série d'actions : vente de livres au prix libre, lectures, actions "commando".

"Chaque livre libéré par son éditeur sera échangé contre monnaie, la valeur de l’échange étant laissée à l’appréciation de l’acquéreur.
Des lectures d’auteurs de livres “libérés” ainsi que d’auteurs faisant paraître des nouveautés se produiront sur place ! Le public sera invité à participer activement !

Une belle occasion, donc, de participer au sauvetage de 10.000 livres.

Une remarque en passant: seul un magazine français semble s'intéresser à cette opération. Côté journaux belges, silence radio... Curieux.

Infos

Sur les sites des éditeurs : http://www.maelstromreevolution.org - http://www.maisondelapoesie.com - http://www.5c.be
sur Facebook, cherchez l'événement « Mort au Pilon ! »
sur fichier PDF et par courriel : info[at]maelstromreevolution.org

 

 

OÙ ?

* À BRUXELLES : ULB–Solbosch (Bâtiment F - Hall des restaurants) – Avenue Paul Héger – 1050 Bruxelles (de 11h à 17h du 22 au 25 inclus) – Permanence à LA GOUTTE – 135 avenue de l’Hippodrome, 1050 Ixelles – du mardi au samedi, de 14h à minuit; le dimanche après 17h. Lectures, concerts, performances, le 24 septembre à 18h.

Et dans plusieurs lieux de la ville par des actions commandos : à la Prison de Saint-Gilles, à la Grand-Place, aux Halles Saint-Géry, au Palais de Justice, à la Gare Centrale, dans des librairies, dans des grandes surfaces, etc.
Une camionnette ainsi qu’une charrette rebaptisées Book Squad / Véhicules de la Libération des Livres sillonneront la ville à partir des deux campements de base: l’ULB et les Halles Saint- Géry.

* À AMAY : à la Maison de la Poésie d’Amay, qui met à disposition un magnifique entrepôt, un théâtre à rebâtir (le Théâtre des Utopies), 8 place des Cloîtres, à 4540 Amay. Lectures le samedi 26 septembre, à partir de 19h30.

QUAND ?
Pendant toute la semaine du 22 au 26 septembre 2009 inclus."

16:24 Écrit par Bibliophage dans Lecture dirigée | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pilon, livre |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.