26/09/2009

La lectrice fait le livre

McKey Stephen kneeling_fairy

Le lecteur peut être considéré comme le personnage principal du roman, à égalité avec l'auteur, sans lui, rien ne se fait.

Elsa Triolet

La mise en mots

15:15 Écrit par Bibliophage dans Une lectrice par jour | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : triolet, art, peinture, mckey |  Facebook |

Encore un peu de vocabulaire (inter)nautique

Quarantaine

pandemia quarantena

Quarantaine
quarantaine

Rameurs

rameurs


Ramer
ordi_rame

13:15 Écrit par Bibliophage dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vocabulaire, internet, nautique |  Facebook |

25/09/2009

Lumière


diaz-darvinia-paqui-Zoharida

La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez-le rayonner, laissez-le faire.

Victor Hugo

Extrait du Discours d’ouverture du congrès littéraire, 1878

14:08 Écrit par Bibliophage dans Une lectrice par jour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : peinture, hugo, diaz paqui, art |  Facebook |

De la terminologie nautique au vocabulaire de l’(inter)naute

Ancre

ancre1

inserer ancre

 

 

 

 


 

Balise

balise1

 

 

 

 

Balise  balise2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  


Canal

 canal_du_centre1

Canal

Internet-Sans-Crainte_image_player_432_324


Navigateur (naviguer, navigation)

tabarly-affiche

navigateurs
 


 Passerelle

passerelle1

passerelle2

 

Passerelle 

 

 

 

 

 

 

 

 


Pilote


capitaine barre

Pilote

 gestionnaire pilote


Pirate (piratage, acte de piratage)

tpk-300x272

Laffite Galveston Bomm studios


Port

sauzon-port-prefere-bretagne_222366

Port

ports_usb

12:37 Écrit par Bibliophage dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vocabulaire, nautisme, internet |  Facebook |

24/09/2009

Un coin de lecture

Kroyer Peter Severin Roseraie

Vous pourrez emporter un livre quand le temps sera beau, et faire d’un creux verdoyant votre salle d’études.

Emily Brontë

Les hauts de Hurle-Vent

15:15 Écrit par Bibliophage dans Une lectrice par jour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kroyer, art, peinture, bronte, ecrivain |  Facebook |

23/09/2009

La lettre

levy-emile

"Elle s’assoit sur le canapé, grand, bas, rouge sombre, qui occupe le fond de la pièce près de la fenêtre. Son balai est appuyé à côté d’elle.

Elle tire une lettre de sa poche, la lit. Cette lettre est, dans le crépuscule, la plus blanche des choses qui existent. La double feuille remue entre les doigts qui la tiennent précautionneusement, – comme une colombe dans l’espace.

Elle a porté à sa bouche la lettre palpitante, l’a embrassée.

De qui cette lettre ? Pas de sa famille ; une fille ne garde pas, lorsqu’elle est femme, de piété filiale assez forte pour embrasser une lettre de ses parents. Un amant, un fiancé, oui… Je ne sais pas le nom de l’aimé que beaucoup savent peut-être ; mais j’assiste à l’amour comme personne de vivant ne l’a fait. Et ce simple geste d’embrasser ce papier, ce geste enseveli dans une chambre, ce geste dépouillé et écorché par l’ombre, a quelque chose d’auguste et d’effrayant.

Elle s’est levée et approchée tout contre la fenêtre, la lettre blanche pliée dans sa main grise.

Le soir s’épaissit partout, et il me semble que je ne sais plus ni son âge, ni son nom, ni le métier qu’elle fait par hasard ici-bas, ni rien d’elle, ni rien… Elle regarde l’immensité pâle qui la touche. Ses yeux luisent ; on dirait qu’ils pleurent, mais non, ils ne débordent que de clarté. Les yeux ne sont pas de la lumière par eux-mêmes ; ils ne sont que toute la lumière. Qu’est-ce qu’elle serait, cette femme, si la réalité fleurissait sur la terre ?

Elle a soupiré et elle a gagné la porte à pas lents. La porte s’est refermée comme quelque chose qui tombe.

Elle est partie sans avoir fait rien d’autre que lire sa lettre et l’embrasser."

Henri Barbusse, L’Enfer (1908) 

16:42 Écrit par Bibliophage dans Lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lettre, levy, barbusse, art, peinture, ecrivain |  Facebook |

17/09/2009

Un lecteur n'est pas l'autre

dieubeni-joseph-etienne

Deux personnes ne lisent pas un poème de la même manière, elles l'interprètent de façon différente, de sorte que le lecteur fait lui-même son oeuvre de création.

Robert Sabatier
Extrait d'un Entretien avec Bernard Pivot - Novembre 1975

16:59 Écrit par Bibliophage dans Lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dieubeni, sabatier, art, peinture |  Facebook |